Natura 2000

 

 

La Communauté de communes est acteur du programme européen Natura 2000. Elle participe ainsi à la préservation des espaces naturels en Sologne.

Qu’est-ce que Natura 2000 ?

Natura 2000 est un programme européen de préservation de la biodiversité.
Il s’agit d’un ensemble de sites naturels européens identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces animales ou végétales et de leurs habitats naturels.

La démarche de ce réseau européen privilégie la recherche collective d’une gestion équilibrée et durable qui tient compte des préoccupations économiques et socio-culturelles locales. Il a donc pour objectifs de préserver la diversité biologique tout en valorisant les territoires.

Deux directives européennes « Oiseaux » (1979) puis « Habitat, Faune et Flore » (1992) lui ont donné naissance. L’Europe et chacun des Etats engagés dans ce réseau financent des actions de préservation, restauration et gestion qui permettent de sauvegarder le patrimoine naturel remarquable.

Le maillage de sites s’étend sur toute l’Europe de façon à créer un grand réseau écologique favorable aux espèces animales et végétales. En France, Natura 2000 comprend 1766 sites qui couvrent plus de 12 % du territoire.


La Communauté de communes de la Sologne des Etangs et Natura 2000

Le territoire de la Sologne des Etangs est concerné par 2 sites Natura 2000.
Les 11 communes de la Sologne des Etangs sont situées dans le périmètre des sites.

  • Zone spéciale de conservation « Sologne » (ZSC) 
    Site désigné pour sa richesse en habitats naturels, en espèces animales (hors oiseaux) et végétales devenues rares ou menacés à l’échelle européenne.

    • Plus vaste site terrestre en France : 345 000 ha sur 3 départements ;
    • 23 habitats naturels ;
    • 32 espèces identifiées, dont des habitats concernant les milieux agricoles.
       
  • Zone de protection Spéciale « Etang de Sologne » (ZPS)
    Site désigné pour la protection des milieux nécessaires à la reproduction et à la survie d’espèces d’oiseaux rares ou menacées en Europe.

     
    • 29600 ha, désigné pour les oiseaux ;
    • 24 espèces identifiées, surtout liées au milieux humides et prairiaux.


Le comité de pilotage (COPIL) du site Natura 2000 « Sologne »

En raison de l’étendue et de la spécificité du site, l’élaboration du document d’objectif (DOCOB) « Sologne » a été confiée à trois COPIL départementaux fédérés au sein d’un COPIL régional.

En mars 2016, les élus de la Sologne des Etangs ont souhaité porter la maitrise d’ouvrage de la démarche NATURA 2000 « Sologne » afin de mettre cet outil de préservation du patrimoine naturel au service de notre territoire et d’avoir un réel pouvoir de décision dans sa mise en œuvre.

La Présidence du comité de pilotage départemental du Loir-et-Cher est assurée par Monsieur François d’Espinay Saint Luc, maire de Veilleins et membre du conseil communautaire de la Sologne des Etangs.

Le COPIL constitue un espace de travail et de concertation qui réunit l’ensemble des acteurs du territoire de la Sologne : élus locaux, services publics, représentants des propriétaires, des agriculteurs, des forestiers, des pêcheurs, des chasseurs, des naturalistes….

Le COPIL Sologne est chargée de 2 missions fondamentales :

  • Conduire l’élaboration du document d’objectifs (DOCOB) en tenant compte des aspirations des parties prenantes ;
  • Suivre la mise en œuvre du DOCOB.
     

Le Document d’objectifs

C’est le document de référence, d’orientation et d’aide à la décision pour permettre de préserver et restaurer les espèces et les habitats naturels qui ont justifié la désignation du site au titre de Natura 2000. Il définit, pour chaque site Natura 2000, un état des lieux, des objectifs de gestion et les modalités de leur mise en œuvre.

Une fois établi et validé par le Comité de pilotage, ce document est approuvé par le préfet.

Le DOCOB Sologne se compose :

  • d’une présentation générale de la Sologne ;
  • d’un inventaire des habitats et des espèces d’intérêt communautaire ;
  • d’une description des activités humaines ;
  • d’une définition des enjeux et des objectifs du site Natura 2000 ;
  • des propositions de mesures de gestion ;
  • la charte Natura 2000 Sologne.

Pour le télécharger, cliquez vers le lien suivant :
http://sologne.n2000.fr/participer-en-sologne/espace-de-telechargement


Mise en œuvre du document d’objectifs « Sologne »

En partenariat avec la Communauté de communes de la Sologne des Etangs, 2 structures co-animent les sites Naturas 2000 « Sologne » et « Etangs de Sologne » :

  • Centre Régionale de la Propriété Forestière d’Ile-de-France Centre Val-de-Loire (CRPF) : animation générale et coordination des actions sur les sites ;
  • Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher : animation agro-environnementale et climatique.

Les missions principales de ces deux organismes sont l’information autour des sites Natura 2000 « Sologne » et « Etangs de Sologne » et l’accompagnement des acteurs du territoire qui veulent s’investir dans la gestion durable des espaces naturels solognots.

Un patrimoine naturel riche mais menacé

L’abandon des pratiques traditionnelles des espaces solognots (agriculture extensive, élevage, pisciculture) est la principale cause de disparition des milieux naturels patrimoniaux de la Sologne.

Les enjeux du territoire « Sologne » :

  • Lutter contre la fermeture des milieux, notamment en maintenant une activité agricole ;
  • Maintien des habitats naturels d’intérêt communautaire notamment en favorisant des pratiques favorables.

Les milieux typiques du territoire « Sologne » :

Les paysages solognots sont structurés par des habitats naturels typiques du territoire. Autrefois présents en abondance sur de grandes surfaces ils sont maintenant relativement relictuels et très localisés.

Le site Natura 2000 contient 21 habitats d’intérêt dont le plus représentatif de la Sologne est la Lande à bruyères trouvant un intérêt économique local au travers de l’apiculture mais également du pâturage.

Les paysages d’étangs quant à eux sont des secteurs privilégiés pour le développement d’herbiers aquatiques et de plantes amphibies typiques des berges. Tout ceci permettant à de nombreux poissons et oiseaux de trouver des zones pour s’alimenter et se reproduire.

Ponctuellement, des milieux hautement patrimoniaux tels que les tourbières abritent une faune et une flore exceptionnelle dont un nombre important d’espèces est protégé. Ces milieux offrent par ailleurs une réelle fonctionnalité écologique grâce à la filtration des polluants contenus dans l’eau.


L’évaluation des incidences Natura 2000 

La démarche Natura 2000 n’exclut pas la mise en œuvre de projets d’aménagements sur les sites, sous réserve qu’elle soit compatible avec les objectifs de conservation des espèces. Certains projets, travaux ou manifestations doivent alors faire l’objet d’une évaluation des incidences Natura 2000.

L’objectif de cette évaluation étant de prévenir d’éventuels dommages aux milieux naturels remarquables en encadrant en amont les aménagements envisagés. Il s’agit de vérifier que les projets ne portent pas atteinte aux habitats naturels et espèces d’intérêt communautaire présents dans un site Natura 2000 ou de redéfinir les projets de manière à éviter de telles atteintes.

Les projets soumis à cette évaluation des incidences sont listés 
dans une liste nationale (décret n°2010-365 du 9 avril 2010).

Dès lors qu’une activité figure dans cette liste, le porteur de projet est dans l’obligation de produire une évaluation des incidences Natura 2000 à l’appui de sa demande.

La gestion contractuelle du site Natura 2000

La mise en œuvre de la gestion du site est fondée sur le volontariat et la responsabilisation des acteurs en charge de la gestion des espaces naturels. Elle s’inscrit dans une démarche contractuelle entre les acteurs du territoire et Natura 2000.

Propriétaires, forestiers, agriculteurs, associations ou collectivités territoriales, tous peuvent marquer leur engagement en faveur de la biodiversité. Ils peuvent bénéficier de deux d’outils de gestion que sont :

  • La charte Natura 2000 pour valoriser et pérenniser les bonnes pratiques de gestion avec en contrepartie certains avantages fiscaux ;
  • Les contrats Natura 2000 (Contrat forestier, Contrat ni-ni, Mesures Agro-Environnementales et Climatiques) rémunérés pour restaurer ou entretenir les milieux et les espèces d’intérêt communautaire.

En parallèle de ces outils soutenant la gestion des milieux naturels, plusieurs activités locales favorisent l’entretien des paysages solognots et donnent également une raison économique à la préservation de la biodiversité.

Exemple d’activités en Sologne :

  • Préservation de l’Abeille Noire de Sologne : assurer un entretien par les apiculteurs prioritairement des landes reconnues d’intérêt communautaire ;
  • Pâturage avec des moutons de race Solognote : les prairies humides et les landes reconnues d’intérêt communautaire font l’objet d’un entretien maîtrisé ;
  • Cueillette de plantes sauvages : étudier la faisabilité technique et économique de récoltes de plante sauvage trouvées sur les prairies d’intérêt communautaire ;
  • Récolte de « Brémailles » dans des landes reconnues d’intérêt pour la fabrication de panneaux de clôtures ou pour des toitures d’habitation.

 

Pour en savoir plus :

http://sologne.n2000.fr/
sologne.natura2000@gmail.com